Le MoDem, mobilisé des 2010 contre le projet de la tour Triangle (180 mètres de hauteur pour 5000 bureaux) est donc, vous le comprendrez, doublement mobilisé contre le tour de passe-passe imaginé par Delanoë et Hidalgo pour relancer la tour Triangle à la faveur d'une nouvelle révision du plan local d'urbanisme sur le secteur du Parc des expositions.

Imaginez quelle va être la vie des vanvéens qui habitent en bordure du parc des expositions et d'Issy-les-Moulineaux dans deux ou trois ans si ces projets sont menés à terme!

D’autant plus que d'autres projets de tours de bureaux sont à l'étude et tout prêts à être annoncés, à proximité immédiate, sur des terrains parisiens et isséens, à proximité d'Aquaboulevard.

Sans rien dire des 10 000 bureaux nouveaux prévus par le projet de Pentagone français à Balard, ni des trois tours voulues par Monsieur Santini au pont d'Issy.

Nous vous encourageons donc à vous rendre à la mairie du 15e arrondissement de Paris, 31 rue Péclet, pour donner votre avis, avant le 14 avril.

Parmi les points à mettre en avant :
- l'absence totale de logements dans le projet tour Triangle.
- l'absence de réflexion sur l’impact transports publics du projet.
- le mépris envers des citoyens majoritairement opposés à la construction de tours.
- l'impossibilité pour cette tour de respecter l’environnement.
- les conditions financières opaques du projet. Voir les Canard enchaînés du 16 novembre 2011 et 6 juin 2012.
- une politique urbaine qui tient de la mégalomanie.
- enfin, le parc des expositions sacrifié par la destruction partielle du hall 1 où se déroulent quelques grands salons comme le Nautique, le salon de l’automobile, ou encore le salon du livre.

 
 Nous nous saisissons, pour conclure, de l’exposé des motifs rédigés par le maire de Paris, qui comporte ceci :

« Les villes de Vanves et d’Issy-les-Moulineaux sont associées aux évolutions du Parc des expositions partiellement situé sur leur territoire. Leurs documents d’urbanisme ne sont pas incompatibles avec la programmation prévue dans le cadre du renouvellement du contrat d’occupation du Parc des expositions. Toutefois les évolutions des PLU respectifs de ces deux communes peuvent être discutées si cela peut permettre de faciliter ou d’optimiser la transformation du site au bénéfice de chacun ».

Nous nous en saisissons pour interpeler le maire de Vanves.

Si prompt à nous vanter dans son magazine municipal ses « propositions » pour une ville durable (rien d’autre, en fait, que de proposer aux vanvéens d’adopter des gestes « simples mais précieux » pour l'environnement), pourquoi reste-t-il muet sur un dossier destiné à impacter notre commune et notre qualité de vie ?

Nous avons souligné un seul mot dans le texte de Bertrand Delanoë, le mot « Toutefois ».

Ce mot nous interpelle comme il doit, nous l'imaginons, vous interpeler.
 
Bernard Gauducheau nous doit quelques explications.

 

Bernard LEON