MoDem Vanves

Vanves

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 25 mars 2014

Aller plus loin ensemble, avec les votants et les abstentionnistes.

Bernard Gauducheau a été élu dimanche avec 61, 1% des suffrages exprimés.  Le message exprimé par ce vote est clair: celui de la satisfaction pour la gestion de notre ville depuis déjà 12 ans et confiance pour continuer.

Dans ces temps difficiles pour beaucoup trop de personnes, nous avons besoin de confiance, nous avons besoin de nous sentir bien à Vanves.

« Aller plus loin ensemble » a écrit B. Gauducheau en tête de son programme. Oui, nous avons tous besoin du « ensemble » car seuls nous ne pouvons rien faire. Oui, nous avons besoin d’aller plus loin car rester figé sur les acquis est le début de la sclérose. « Vanves avec vous » : oui, nous avons besoin que Vanves se bâtisse, continue à se développer avec nous car une ville qui se bâtit avec ses citoyens est une ville qui peut espérer

Lire la suite...

vendredi 17 janvier 2014

Vanves Un Agenda21 pour rien

Effet d’annonce. Des fleurs mais rien de plus.

 

Nous avons tous reçu dans notre boite aux lettres un document, « Pour un avenir responsable », en supplément du dernier « Vanves Infos ».

 

Un document de quatre pages, avec une belle photo de fleurs en couverture pour tenter de nous séduire.

 

Car ce document est destiné à nous faire croire que notre maire est dans une « démarche volontariste » en matière d’environnement et de développement durable, c’est à dire de qualité de vie.

 

Bernard Gauducheau se vante donc d’avoir fait le choix d’élaborer pour ce début d’année un Agenda21 local.

Un choix qui a pris son temps, car cela fait 13 ans qu’il en avait la possibilité, la création des Agenda21 remontant à la conférence de Rio 1992.

 

Ce n’était donc pas une urgence pour lui.

On peut toutefois lui pardonner, car des urgences, un maire en a certainement plus d’une à prendre en compte.

Surtout s’il cumule les casquettes et les postes.

 

Or, le maire de Vanves est, entre autre, pour cette dernière mandature, Vice-président à GPSO et Conseiller régional. Des postes de responsabilité. Il est donc occupé. C’est pourquoi on le voit moins, ces dernières années, à certaines occasions, sur notre commune.

 

Ce qu’on lui pardonne moinsc’est qu’en tant que VP de GPSO, en charge du Développement Durable (DD), il ait cherché à complaire à André Santini, son président de parti à l’UDI des Hauts-de-Seine, dans ses basses œuvres anti-environnementales.

Ce dernier souhaitait en effet, depuis plusieurs années, obliger Airparif, l’association en charge des mesures de pollution de l’air en Ile-de-France, à retirer l’appareil de mesure installé à Issy-les-Moulineaux, et c’est GPSO qui au final a porté le glaive par voie de justice, privant désormais notre circonscription tout à la fois de mesures de pollution et  de l’historique de celles ci.

 

On ne peut mener, en effet, une politique de construction de tours de bureaux sans prendre le risque de mauvaises mesures de pollution. Or c’est la politique nouvelle de Santini. Une politique qui ne réjouit pas la population. Mais qui ne dérange pas notre maire qui serait environnementaliste à Vanves et le contraire sur l’intercommunalité.

 

Mais l’est il, ou le sera-t-il, environnementaliste à Vanves ?

 

Le maire a-t-il la main verte ?

 

Dire que « Vanves fait preuve d’une forte vigilance sur toutes ces problématiques qui mettent en jeu l’avenir de la planète en général et la protection de notre cadre de vie en particulier » comme il le dit dans le document distribué, n’est ce pas pousser le bouchon un peu loin ? Même repeint en vert.

 

En fait, ce genre de formule ressort de ces techniques de camouflage analysées par Maurice Duverger, qui berça ma jeunesse étudiante. Techniques utiles pour habiller ce qu’on désire (endormir les citoyens) derrière des pseudos-motifs qui sont plus populaires et bénéficient d’un plus large soutien de l’opinion publique (l’environnement, le développement durable, la qualité de vie).

Lire la suite...

jeudi 5 décembre 2013

Vanves et ses trottoirs Un peu de rénovation Beaucoup à rénover.

Rue de la RépubliqueComme on a pu le lire dans l’édition du 1er décembre de Vanves-au-quotidien, le maire a entrainé élus vanvéens et personnalités dans une déambulation inaugurale des rues rénovées, Dardenne/ Murillo/Martine/Pasteur. Un périple pré- électoral à mes yeux, mais un périple « pédagogique », au dire du maire.

Nous sommes avant tout heureux que les habitants de ces rues puissent désormais marcher sur leurs trottoirs sans risque de fractures, comme il y en a malheureusement.

Nous en sommes également heureux car nous pensons, au MoDem, y être pour quelque chose. L’état lamentable des trottoirs vanvéens avait été l’une de nos 7 interpellations publiques au maire dans un tract distribué en mai dernier. Il relayait des questions des Vanvéens qui notamment n'en pouvaient plus de l'état des trottoirs à Vanves. 

Le maire, semble-il, n'avait pas apprécié, il nous avait trouvé activistes.

Nous espérons que la déambulation s’est poursuivie avec profit sur d’autres rues de Vanves. Car ce n’est pas un arbre qui va cacher la foret. La voirie n’a pas été la priorité de Bernard Gauducheau au cours de ses 12 années passées à la mairie. Et les trottoirs dangereux restent encore innombrables dans notre commune

Lire la suite...

mardi 22 octobre 2013

Urbanisme et tours - Air et santé à Vanves - Protégeons notre territoire.

Certes, les élections municipales se préparent dans les états majors, certains ont d'ailleurs déjà estimé utile d'annoncer à Vanves leurs alliances, mais point de précipitation, les Vanvéens sont bien loin pour l'instant de tout ceci et nous nous devons de continuer de les informer factuellement de ce qui les concerne.

Il m'a donc semblé utile de revenir vers vous, Vanvéens, sur quelques points que j’avais abordés avant juillet dernier. Des problèmes que l’actualité remet en selle et qui mettent en danger votre qualité de vie et la santé de vos enfants.

 

I) Manquent pas d’air !

 

Que pensent Bernard Gauducheau et André Santini de la pollution de l’air désormais classée cancérigène par l’OMS ?

 

Vous vous souvenez sans doute de mes multiples interpellations à nos élus de notre territoire dont les décisions me paraissaient porteuses de danger.

 

Il s’agissait,  en premier lieu, de la suppression  par le Conseil Général de la subvention qu’il accordait à Airparif, l’association chargée de mesurer la pollution de l’air  en Île-de-France, donc dans les Hauts-de-Seine.  Au prétexte bien entendu d’économies budgétaires. Au regard des enjeux de santé publique, du montant de la subvention du Conseil général et de l'investissement d'Airparif dans notre département, on était très surpris de la gestion des priorités annoncées.

Lire la suite...

mardi 9 juillet 2013

Le MoDem Vanves manifeste contre la Tour Triangle

Le MoDem Vanves était présent ce midi, mardi 9 juillet, devant l'hôtel de ville de Paris, durant un conseil de Paris, avec EELV et des associations de riverains, pour dénoncer le projet de la Tour Triangle.



Une vidéo postée en décembre 2012, dénonçant le projet:

mercredi 3 juillet 2013

Tour Triangle: notre maire va-t-il enfin informer les Vanvéens?

L’association Monts14, qui s’oppose, avec le soutien du MoDem, au projet ‘’Tour Triangle’’, Porte de Versailles ,  nous annonce une bonne nouvelle.

Les élus de la majorité municipale du 15e ont décidé de voter contre le projet de la  Tour Triangle présenté en conseil d’arrondissement le 1er juillet " pour dénoncer l’opacité, le manque de concertation, les promesses non tenues, les mauvaises réponses aux réserves du commissaire enquêteur et des habitants concernant l’intérêt général du projet, les conditions de transport et de circulation, l’amélioration de la compétitivité du  P arc des Expositions etc. "

Cela fait trois ans que nous vous en parlons, en questionnant la position du maire de Vanves. (Voir notre tract  distribué le 1er juin dernier).

Comment va-t-il réagir à la décision de  ses confrères politiques du 15è ?

Nous n’avions pas obtenu de réponse à notre question. Aurons -nous  un commentaire sur ce petit séïsme survenu sur les terres jouxtant les nôtres ?

Bernard LEON

jeudi 13 juin 2013

Vanves, question de démocratie.

Le maire de Vanves semble tendu en ce moment, notamment sur les questions qui le dérangent, dont vraisemblablement les nôtres, qui ne sont, somme toute, que l’expression de la démocratie locale.

Les questions du MoDem Vanves agacent le maire.

Manifestement, il semble considérer comme anormale toute question sur son action municipale.

Lire la suite...

lundi 10 juin 2013

Pourquoi l’UDI 92 se choisit-elle André Santini comme Président ?

Face à une « droite brisée, une droite interdite (par Nicolas Sarkozy) de bilan et d’introspection, comme l’a décrite Maurice Szafran dans Marianne du 8 juin,  on aurait pu   penser que l’UDI,  qui ne craint pas de dire, par la voix de son président national, qu’elle ambitionne de prendre la place de l’UMP,  se construirait sur des valeurs républicaines et démocratiques. Qu’en est-il dans les faits et premiers signaux envoyés aux électeurs, notamment dans notre circonscription ?

 

L’UDI des Hauts-de-Seine vient de tenir sa convention constitutive à Vanves, accueillie le 6 juin par Monsieur Gauducheau à « La Palestre », rue Antoine Fratacci.

Lire la suite...

samedi 1 juin 2013

Questions posées au maire de Vanves par le MoDem

Ce matin, le MoDem Vanves tractait dans sa ville, afin de remonter au maire, M. Gauducheau, des questions fréquemment soulevées par les vanvéens.

Le tract portait sur la fiscalité, l'immobilier, l'air et l'environnement, la restauration scolaire, la Tour Triangle et l'avenir du Parc des Expositions, les trottoirs, et le contrat de développement territorial.


En cliquant sur l'image ci-dessous, vous agrandirez le tract en format PDF.

Questions posées au maire de Vanves par le MoDem

dimanche 26 mai 2013

Inquiétude et tristesse des commerçants hier au marché

La mairie de Vanves a décidé de renouveler la fête foraine pour les enfants place de la République, idée qui est tout à fait sympathique.
 
Mais pourquoi avoir réalisé son inauguration festive le samedi matin, au moment où les commerçants du marché organisaient une animation pour la fête des mères, avec des cadeaux?
 
La perplexité devant le manque d'écoute du maire et la tristesse des commerçants s'exprimaient en fin de matinée ce samedi: "il nous  a plombé le marché".
 
Faut-il rappeler, entre autres,  que des commerçants continuent de venir le mardi au marché et maintiennent ainsi notamment du lien social pour les personnes âgées, alors qu'au regard des ventes ils n'ont guère intérêt à se déplacer le mardi?
 
Etait-il si difficile de les écouter et d'organiser par exemple cette inauguration pour les enfants le samedi après-midi?

mardi 30 avril 2013

Aménagement du mail Sadi Carnot à Vanves pour les cyclistes et automobilistes

A Vanves, comme vous le savez, le mail Sadi Carnot est devenu 'zone de rencontre' il y a quelques mois, créant un lien entre le Plateau et la mairie. Nous attendons maintenant des commerces pour dynamiser cet espace, mais là n'est pas mon propos.

L'idée de créer une zone 20 avec cyclistes à contresens était plutôt une bonne idée que nous ne contestons pas. Néanmoins, comme cycliste et automobiliste je l'emprunte régulièrement, et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'aménagement pose quelques soucis.

Une simple photo valant plus qu'un long texte, je vous laisse en juger...

Lire la suite...

vendredi 19 avril 2013

L’UMP est-elle dans l’impasse à Vanves?

En politique, il ne faut jamais mépriser l’adversaire.  Mais il arrive bien souvent, et notamment à l’UMP depuis quelques années, que ce dernier s’enlise et se perde par son esprit  partisan, au risque de se mettre dans l’impasse, au risque de perdre son électorat républicain.  C’est en perdant ce dernier que Sarkozy a perdu aux dernières élections présidentielles.  L’UMP en a-t-elle tiré la leçon ? Il ne semble pas.

Car en cette heure où la France attend que soit forgée la clé de son redressement,  on assiste au niveau national, et au niveau local aussi (surprise !), à tout autre chose à l’UMP.

Cela  ne date pas d’aujourd’hui.  J’ai retrouvé un article du monde, daté du  22 septembre 2012, au titre significatif : « l’UMP se radicalise pour plaire à ses militants ».

C’était vrai en septembre dernier, ça l’est encore plus aujourd’hui. « L’électorat de droite se radicalise », écrivent Alexandre Lemarié et Renaud Revault d’Allonnes,  toujours dans Le Monde (31 mars).

Mais je ne m’attarderai pas sur ce qui se passe au niveau national, où on voit les ténors de l’UMP, chaque jour davantage, reprendre à leur compte  une rhétorique de délégitimation du président François Hollande et de sa majorité, élus démocratiquement, faut il le rappeler ? (Sans compter les comportements que les Français ont découverts avec stupéfaction à l'Assemblée Nationale, où les huissiers ont dû s'interposer entre des députés UMP et le premier ministre).

 Je m’arrêterai par contre à notre niveau local,  Vanvéen,  là où se joue  notre quotidien, notre environnement, celui des écoles, celui du commerce, celui du logement, celui des transports, etc.

Et sur ce terrain, que nous offre l’UMP de Vanves ? J’en ai peur, pas grand-chose, si ce n’est rien. Quand je dis rien, cela veut dire rien qui nous intéresse localement.  Et mes propos ne sont pas partisans.  Ils s’appuient simplement sur ma lecture du dernier numéro du bulletin UMP, « Au Contact », tout aussi révélateur que le précédent.

Lire la suite...

mardi 2 avril 2013

Tour Triangle, Parc des expositions, Bernard Gauducheau n'a-t-il rien à dire?

Le 15 février dernier, nous avions ici même interpelé le maire de Vanves à propos d'un dossier qu'il connaît bien, celui de la tour Triangle. Il avait approuvé ce projet de Bertrand Delanoë, Porte de Versailles, il y a trois ans, et organisé une réunion d’information à Vanves, à ce sujet.

Inquiété par les résultats de l’enquête publique de l’époque, le maire de Paris et son adjointe, Madame Hidalgo, ont depuis cherché à rebondir en élargissant leur projet à l'ensemble du parc des expositions où ils prévoient désormais de construire un centre de congrès et un hôtel.

Trois ans après les citoyens concernés sont donc convoqués pour une seconde enquête publique.

 
Toute modification des activités du parc des expositions, en partie construit sur notre commune, nous concerne donc, tout comme nous concerne une forte densification des surfaces de bureaux aux frontières de Vanves.

Lire la suite...

mardi 19 février 2013

Questions au maire de Vanves (suite) et proposition pour les Vanvéens

Alerte à la pollution du 18 février.

Lundi 18 février, le site de la ville de Vanves relayait une alerte à la pollution atmosphérique de AIRPARIF,  l’association chargée de la surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France,  valable pour  ce mardi 19 février.

Quelques lignes plus bas, la rubrique  " actualités"  du site Internet de la ville donnait quelques conseils sur les précautions à prendre, notamment des recommandations sanitaires et quelques  préconisations pour les automobilistes.

On n’en attendait pas moins de Bernard Gauducheau, maire de Vanves, mais surtout vice - président de GPSO, en charge du développement durable.

En revanche, on pouvait s’étonner que le maire ne prenne aucune mesure pour inciter les  Vanvéens à ne pas utiliser leur véhicule en instaurant la gratuité du stationnement résidentiel  pour ce 19 février. Une mesure prise par le maire d’Issy les Moulineaux dans notre commune voisine.

Tant pis pour les bronches de nos jeunes enfants, celles des personnes âgées, ou encore des malades ou asthmatiques de notre commune.

Lire la suite...

samedi 16 février 2013

Dépasser les étiquettes, et construire un projet avec les Vanvéens

Le MoDem Vanves allait à la rencontre des Vanvéens ce matin, pour échanger sur notre approche des municipales : dépasser les étiquettes et construire un projet avec eux, pour eux. Merci aux Vanvéens qui nous ont très bien accueillis, et avec qui nous avons eu des échanges enrichissants.
Nous continuerons avec vous tous, n'hésitez pas à nous contacter.

Le MoDem Vanves après le tractage

 

 

Vous pouvez télécharger le tract (format PDF) en cliquant ici.

vendredi 15 février 2013

Questions au maire de Vanves

À un an des municipales, les partis de la majorité sortante de Vanves sont pris d’une fébrilité dont je me demande si elle n’est pas le signe d’une inquiétude.

Le 5 février, j’avais cru bon de relever le contenu d’un tract de l’UMP qui posait très clairement problème par son ton, imité des plus beaux effets Copé ou Sarkozy. Entendez par là, l’instrumentalisation des peurs supposées inquiéter le citoyen.

Sucreries de marché.

On ne peut reprocher ces excès de langages à Bernard Gauducheau, ce qui n’empêche pas de sourire de sa méthode de relations publiques.

Il me revient en mémoire une distribution remarquée de  chouquettes par le maire lors d’une campagne électorale.

Il faut croire que la méthode est à nouveau à la mode, mais de façon innovante cette année, puisque les chouquettes sont remplacées par des crêpes tout récemment au marché.  En ces temps de crise, est-il bien judicieux de dépenser l’argent de la municipalité de cette façon ? Et si on veut nourrir la population est-ce bien celle qui vient faire ses courses au marché qui  doit être considérée comme prioritaire ?

Après avoir commencé par le léger, je continuerai sur deux sujets plus sérieux: environnement et développement durable, Tour Triangle et Parc des expositions.

Lire la suite...

vendredi 8 février 2013

Municipales 2014: "aux annonces gadgets et aux débats partisans, nous opposerons un vrai souffle pour la démocratie locale"

fesneauMarc Fesneau, secrétaire général du Mouvement Démocrate, en charge de la préparation des prochains scrutins électoraux, dénonce "la prise en otage de nos territoires, organisée par l'UMP et le PS à l'occasion des élections municipales". Il annonce que le Mouvement Démocrate répondra à deux exigences : "se concentrer sur l'enjeu électoral et privilégier la compétence à l'étiquette politique".

"L'UMP, par la voix de Jean-François Copé a annoncé mercredi vouloir d'une part recruter ses candidats aux municipales par voie de 'petites annonces' et d'autre part faire de cette échéance locale un enjeu de référendum pour ou contre la politique de François Hollande. Ce faisant, elle commet une double erreur", a réagi Marc Fesneau.
 
"Avant de chercher les moyens les plus extrêmes et les plus gadgets pour recruter, elle ferait bon de s'interroger sur la désaffection grandissante des citoyens vis-à-vis de la politique et plus encore de l'engagement politique", a-t-il estimé.
 
Pour le secrétaire général du Mouvement Démocrate, "ce n'est pas en réalisant des 'castings' ou en publiant des annonces qu'on résoudra cette question de fond. C'est en adoptant des démarches exemplaires en termes de morale politique, en réduisant la captation par quelques uns des postes locaux ou nationaux, et en refusant les débats partisans quand on aurait besoin de rassembler au delà des camps. C'est en redonnant du sens à l'engagement politique qu'on retrouvera des volontaires pour participer à la vie de la cité".
 
"Finalement la démarche proposée par Jean-François Copé sonne comme un terrible constat d'échec pour toute la classe politique et d'une défiance des citoyens à son égard. Et c'est à cela que le Mouvement Démocrate répondra", analyse le cadre centriste.
 
"En second lieu, faire d'élections locales un enjeu uniquement national, c'est se tromper de combat et éloigner encore plus les électeurs de ces scrutins. La question des municipales ne peut être celle d'un référendum pour ou contre la politique gouvernementale. Ce ne peut être le terrain de bataille de luttes stériles. Nos territoires méritent mieux que d'être pris en otage organisée successivement par l'UMP ou le PS au gré des alternances nationales", a souligné le Maire de Marchenoir.
 
Le Mouvement démocrate répondra à deux exigences pour ces élections municipales :
 
1. Se concentrer sur l'enjeu électoral : La défense de nos savoirs faire et de nos industries, l'accès de tous au logement, les exigences écologiques, la nécessité d'une démocratie locale clarifiée et sereine, l'amélioration concrète de la vie quotidienne, la préservation du cadre de vie et la tranquillité publique constituent les vrais enjeux de ces élections et ne peuvent pas être enfermés dans un débat droite-gauche, qui stérilise les énergies au lieu de les libérer.
 
2. Rassembler au-delà des camps : Toutes celles et ceux qui souhaitent, au niveau local, apporter leur contribution au redressement de leurs territoires et donc du pays, doivent pouvoir le faire. C'est dans ce cadre que notre mouvement entend placer son action en recherchant dans chaque ville et dans chaque village des rassemblements nouveaux basés sur la seule question qui vaille : Qui peut le mieux gérer et développer notre commune ? Quelles équipes fondées sur les compétences et l'envie d'être utile ? Quels maires ? Ces rassemblements nouveaux s'opèrent d'ores et déjà dans de nombreuses communes.
 
"Le Mouvement démocrate entend dans les semaines qui viennent travailler ardemment à ces rassemblements et contribuer à faire en sorte que notre démocratie locale puisse retrouver le souffle dont elle a tant besoin, au service des citoyens. C'est cette position d'équilibre, d'action au service de tous et non d'un camp, d'exemplarité des comportements que le Mouvement démocrate fera entendre dans les débats municipaux à venir", a ajouté Marc Fesneau.

mardi 5 février 2013

L’UMP à Vanves. Retape, intox, et mémoire courte.

Vous avez reçu un tract de l’UMP de Vanves dans votre boite aux lettres. Un pur énoncé d’intox. Car, malheureusement, ces gens qui s’expriment se montrent plus UMP que  Vanvéens ,  plus en opposition qu’en construction.

Qu’ils soient Copé ou Fillon, droite extrême ou républicains hésitants, ne change pas grand chose, malheureusement.

Ainsi, Isabelle Debré, qui peut nous intéresser parfois par ses projets de loi, ne peut s’empêcher d’aller se perdre dans la défense de sujets de société, alors que nos concitoyens vivent une période très difficile et que la France doit faire face à de graves problèmes économiques, qui les intéressent plus .

Mais surtout, Maxime Gagliardi,  Adjoint au Maire, qui, pour mieux éviter la question de la guerre entre UMP,  passe, sans aucune timidité, à l’attaque de Hollande, l’accusant d’oublier ses promesses d’impartialité, alors que la déconstruction sarkozienne de l’impartialité de l’Etat a été élevée comme principe de gouvernement durant 5 ans. En témoignent tant d’affaires ! La fiscalité bien entendu. Mais aussi les interventions multipliées du procureur de Nanterre dans l’affaire Woerth/Bettencourt, celle de Claude Guéant dans l’affaire Tapie que vient de révéler  Le Point. Celle de Woerth, encore lui, dans la vente d’une parcelle de la forêt de Chantilly. Etc.

Etait - il impartial Sarkozy  lorsqu’il écrasait l’enseignement, la justice, tous les services publics, squelette structurel de l’Etat;  jouait de la fiscalité pour la mettre  au service de ses amis, les plus riches ?

Lire la suite...

vendredi 30 novembre 2012

Grande mobilisation contre la Tour Triangle, venez nombreux!

annonce 8 dec TTLes sections MoDem des villes de Vanves, d’Issy-les-Moulineaux, et de Paris 15ème ont rejoint depuis plus d’un an le collectif d'associations "contre la Tour Triangle" qui organise cette manifestation à l’occasion de l’ouverture du Salon Nautique et à qui nous apportons notre soutien.

Nous travaillons sur ce projet de tour de bureaux de 180 mètres (aucun logement de prévu),  prévoyant d'accueillir 5000 personnes à la Porte de Versailles à l'emplacement du Hall 1 du Parc des Expositions, depuis maintenant plus de trois ans.  Nous sommes malheureusement de plus en plus  soucieux de ses impacts, pour les riverains du Parc des Expositions, mais aussi plus largement pour tous les habitants des communes proches, notammment en termes de transports et de  logement. Pour rappel, sur la même zone à quelques centaines de mètres sont prévus le batiment du Ministère de la Défense et des tours à Issy; plus de 15 000 personnes sont ainsi attendues.

 

L'information, la concertation et l'écoute des habitants et notamment des Vanvéens sur ce projet sont de plus très insuffisantes et quelque peu chaotiques; les premières réunions d'information  annonçait par exemple un hotel dans la tour pour les besoins du Parc des Expositions; désormais il n'y en a plus; en revanche nous avons appris un projet de requalification du Parc, qui prévoierait un hotel et un palais des congrés. Mais aucune information précise ni de concertation des Vanvées n'est prévue à ce jour. Et pourquoi ne pas avoir prévu ce projet dans sa globalité dès le départ et ne pas avoir concerté les habitants sur des informations fiables?

 


Suite à l'enquête publique, le commissaire enquêteur a d'ailleurs conclu cet été que l'intérêt général de ce projet n'était pas démontré à ce jour et a émis des réserves concernant ses impacts négatifs, en particulier pour les transports et pour l'environnement. Or la mairie de Paris s'obstine.

 

Quand aux retombées économiques annoncées de ce projet auxquelles nous pouvions bien sur être sensibles, nous craignons au contraire de grandes déceptions; non seulement des bureaux ne sont malheureusement pas synonymes de création d'emplois (et ce type de bureaux sera fort coûteux pour des entreprises), mais les hôteliers, par exemple, sont soucieux devant le risque de départs de salons à Villepinte.

Le chantier sera certes créateur d'emploi, mais le sera tout autant pour un autre projet mieux conçu et prenant réellement en compte les besoins des habitants et des acteurs économiques concernés.

 


 

samedi 27 octobre 2012

Notre territoire va-t-il tanguer suite à l'affaire Hamon-Santini ?

Le député-maire d'Issy-les-Moulineaux  André Santini et l'ancien sénateur Charles Pasqua ont vu le procureur Marc Brisset-Foucault requérir contre eux  au tribunal de  Versailles une peine de deux ans de prisons avec sursis, 100 000 euros d'amende et deux ans de privations de droits civiques, dans l'affaire dite de la fondation Hamon.

 

Ils étaient  mis en examen en tant que président et vice-président du syndicat mixte de l'Île Saint-Germain qui devait construire un musée destiné à recueillir 192 œuvres données par le promoteur immobilier Jean Hamon. Ce  musée n'a jamais vu le jour. Une dizaine d'autres personnes étaient également mises en examen, dont jean Hamon, contre qui le procureur a requis deux ans de prison avec sursis et une amende de 150 000 Euros.

 

Le procès portait sur le détournement présumé d'un million d'Euros, perçus par le syndicat mixte, "une coquille vide" selon la juge d'instruction Nathalie Andréassian.

 

Les avocats de Pasqua et Santini contestent toute utilisation frauduleuse ni malversation dans cette affaire, comme le rapporte Le Parisien et le Nouvel Observateur.

 

Le jugement sera mis en délibéré le 21 janvier prochain.

 

Si les juges devaient suivre les réquisitions du procureur ce serait un coup de tonnerre sur notre territoire. Un gros tangage des partis et des élus. Voir même un naufrage aux yeux des citoyens qui n'ont pas besoin de perdre le peu de crédit qu'ils accordent encore à la politique.

 

Cela voudrait dire, en effet, que Santini pourrait être amené à démissionner ou être démissionné de ses postes électifs, dont la Mairie d'Issy les Moulineaux, ou encore son poste de député.

Mais cela pourrait peut être concerner également ses nombreux autres postes et fonctions: Président de la Société du Grand Paris, Président du Comité de bassin Seine Normandie, Président du Syndicat des eaux d'Ile-de-France, Vice-Président de GPSO.

 

Car comment imaginer qu'un homme condamné puisse se maintenir dans des postes où doit être défendu l'intérêt général. Rappelons que Pierre Bédier, Député-maire UMP de Mantes-la-Jolie et  Secrétaire d'Etat avait été démis de ses fonctions de président du Conseil général des Yvelines en 2009, par le Préfet, suite à une condamnation d'inégibilité.

 

En fait, ce procès quel qu'en soit l'issue, pose à nouveau la question centrale du cumul des mandats qu'André Santini s'acharne à donner comme positif, alors qu'à l'évidence aucun homme, le plus intelligent soit il, ne parvient à le gérer. Il suffit d'entendre les propos du procureur déjà repris par Le parisien du 25 octobre. « M. Pasqua et M. Santini signaient les factures. Il est évident que M. Pasqua n'allait pas tout vérifier, ni M. Santini, mais du fait qu'il s'agissait d'un système organisé, ils avaient conscience que M. Hamon s'enrichissait sur le dos du syndicat mixte ».

 

Les juges répondront et infirmeront peut être la seconde partie de la phrase. Ce qui nous intéresse, quant à nous, c'est la première partie. Car oui, nous soutenons depuis longtemps que le cumul des mandats est mauvais. François Bayrou l'a répété durant toute la dernière campagne présidentielle. Hollande s'est également montré opposé à cette hérésie qui empêche notre démocratie de vivre en se rajeunissant et en se diversifiant. Mais il semble que ce ne soit plus une urgence. Des sénateurs et des députés socialistes n'ont pas hésité à parler en faveur du cumul. Nous condamnons cette position rétrograde du PS comme nous avons condamné la même position à droite.

 

Si cette malheureuse affaire, dont on ne connait pas encore l'issue, pouvait au moins servir à montrer que le cumul fragilise nos élus qui ne peuvent tout contrôler, nous en serions satisfaits.

 

Bernard LEON

- page 1 de 2